Reportage d´une naissance (II)

Après avoir accouché, l’envie de prendre son bébé dans les bras est animale. Le voir souffrir est cruel.

On l’emporte, non loin, certes, mais elle n’est plus près de nous. Le ventre vide, je me révolte.
Mais c’est pour son bien, pour qu’elle aille mieux, alors on l’accepte.

Rapidement, on change de maison : de Notre Dame de Bon Secours, on passe à Port-Royal. Nous sommes impressionnés par sa prise en charge. Elle est entre de bonnes mains, nous sommes rassurés. Le week end passe en examens et attente de résultats d’examens.

Ariane ne donne que des bonnes nouvelles. Presque toujours. Deux pas en avant, un pas en arrière, deux pas en avant, un pas en arrière, et ainsi de suite nous laissant confiants.

Nous n’avons qu’à lui offrir notre présence, notre présence et nos mains posées sur son ventre, sur son front, sur ses jambes, sur ses bras.

Nous restons près d’elle et la regardons sans arrêt. Quand elle ouvre les yeux, nous accrochons son regard comme elle fixe le nôtre. Cadeau pour nous, avides de contact avec notre fille. Je lui chante des chansons et lui parle.

Ariane est encore connectée à des tuyaux, des câbles, des cordons, des fils… Dans sa chambre en réanimation néonatale, Mathis et Antonin, deux prématurés, sont également reliés à des machines et les trois ordinateurs chantent en concert leurs sonneries, biperies et siffleries.

Et puis un jour, Ariane sort de là. On peut la porter dans nos bras. Quelques heures, elle est avec nous, et puis une jaunisse la prend et elle part en vaisseau spatial… Mais n’est-ce pas naturel pour une Ariane ?

Clémence Egnell


 hôpital spécialisé en réanimation néonatale
Ariane va mal et nous devons la transférer dans un hôpital spécialisé en réanimation néonatale

maternité Notre Dame de Bon Secours
Paysages de la maternité Notre Dame de Bon Secours

maternité de bon securs
Un autre paysage

maternité Port Royal
Transfert. Arrivée avec les SAMU à la maternité Port Royal

salle de soin hospital paris
Ariane installée en salle de soin

hospital paris stérilisés
Tous les objects pouvant contenir des germes doivent être stérilisés

Couloir de l'hôpital
Couloir de l’hôpital

chambre port royal
La nouvelle chambre de Clem, un peu plus froide que la précédente

paysage port royal 2
Un autre paysage

Auto-retrato de elevador
Auto-retrato de elevador

Neige - Port Royal
Neige – Port Royal

urgences Maternité Port Royal
Urgences – Neige

urgences Maternité Port Royal 2
Clém regarde la neige

Maternité Port Royal 3
Clém regarde la neige

Station de RER Port Royal
Je rentre à la maison pour me reposer. Station de RER Port Royal

Station metro RER Port Royal
Station de RER Port Royal

La tante et le grand-mère maternel de Clem
La tante et le grand-mère maternel de Clem attendent des nouvelles d’Ariane et espèrent la voir bientôt

maternité port royal 3
Clémence dans la salle de réanimation néonatale

unité mère-enfant
Ariane remonte la pente. Elle est transférée dans une unité mère-enfant

Avec Ariane

une mère allaite
Dans l’unité mère-enfant, une mère allaite devant la fenêtre

Salle d'attente
Je m’absente de de l’hôpital pour aller chez le dentiste. Salle d’attente. J’espère que je n’ai pas de caries (je n’en n’avais pas)

jaunisse maternité paris
Ariane a un autre problème, bien moins grave : une jaunisse. Pendant 15 heures elle reste dans ce vaisseau spatial que j’appelle spa

Couloir de l'hôpital
Couloir de l’hôpital

La salle de soin
La salle de soin

Visites : Henriette, la mère de Clem, et Elisabeth, sa tante. Elle s’en iront frustrées de n’avois pu voir Ariane. Seuls les parents sont autorisés à entrer dans la salle de soin

Lumière, couleurs, sujet et fond
Peut-être les meilleures photos de ce reportage… J’ai trouvé cette scène en me baladant dans les couloirs. Lumière, couleurs, sujet et fond parfaits.

maternité paris 2


http://www.andresfluxa.com/reportage-naissance-iii/

 

1 réflexion au sujet de “Reportage d´une naissance (II)”

Laisser un commentaire